37ème pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté

«Chartres sonne, Chartres t’appelle…» On a beau reprendre ce refrain chaque année pendant des kilomètres, on ne se lasse pas de le chanter à pleins poumons lors du grand pèlerinage de chrétienté !


Ce 37ème pèlerinage annuel, organisé par Notre-Dame de Chrétienté, a vu naître un nouveau chapitre adulte saumurois, le chapitre Notre-Dame des Ardilliers. Face à la demande et le nombre croissant des pèlerins en Anjou, celui-ci s’adresse principalement aux Saumurois attachés à la forme extraordinaire, et à leurs amis.


Nombreux étions-nous ainsi à traverser l’Île-de-France et la Beauce, étudiants, lycéens, ou collégiens, avec les 14 000 autres pèlerins venus de toute la France et de l’étranger. On raconte même que le record du volume sonore des chants de marche a été atteint cette année par un chapitre de la région Ouest, devinez lequel… Bon esprit et humeur joyeuse ont donc accompagné notre marche pendant ces cent kilomètres.


Le thème portait cette année sur «La Paix du Christ par le règne du Christ», occasion appropriée pour évoquer par exemple le bien commun, la vie en société, la sanctification par le travail et la liberté, dans les belles méditations conduites par des adjoints.


L’abbé Gonzague Renoul, attaché au culte dans la forme extraordinaire au sein de la paroisse Charles de Foucault, a pu marcher avec nous la journée du lundi, confessant ou discutant avec de nombreux pèlerins du chapitre. Les méditations du rosaire ont été quant à elles tirées de textes de Ste Thérèse de Lisieux et du Bx Charles de Foucault. Nous repartons les yeux encore éblouis de la beauté sacrée des Messes célébrées le samedi, le dimanche de Pentecôte et le lundi à Chartres.


Grâce à l’association Saint-Florent d’Anjou, le chapitre s’est doté d’une magnifique bannière, réalisée à la main par Victoire de Fontenay. Le logo inspiré du dôme des Ardilliers, la devise «Totus Tuus», reprise par St Jean-Paul II d’après St Louis-Marie Grignion de Montfort, ont guidé les pèlerins régulièrement poussés par le mégaphone à « resserrer les rangs sur la croix et la bannière ! »


Quelques pèlerins, familiers ou non de la forme extraordinaire, parfois plus proches d’une sensibilité charismatique, s’expriment ainsi: «Personnellement, ce pèlerinage m’a aidé à m’approcher de Dieu et entrer en prière par les personnes autour de moi. Par de belles discussions, de simples sourires échangés lors de moments difficiles, les moments de silence qui sont portés entre nous, toutes nos intentions qui sont soutenues, et nos voix qui se confondent dans les chants en une parfaite harmonie. »

Certains décrivent par quelques mots ce qu’ils ont vécu : « Ambiance fraternelle et bon enfant, pieuse quand il le faut, enflammée aux bons moments…» Un «beau pélé», «inspirateur, moteur», «avec un bon équilibre de prière», pour d’autres encore.

Après la Messe d’action de grâce du 5 juillet, célébrée par l’abbé Renoul en la chapelle royale des Ardilliers, le chapitre vous lance d’ores et déjà un appel pour l’année prochaine ! Venez nombreux vous confier à Notre-Dame, connaître par la marche l’effort de corps et d’âme et rapprocher vos cœurs du Cœur Sacré divin ; entre deux cathédrales, soyez pèlerins !

Vous avez aimé cet article ?

Share on facebook
Partagez sur Facebook
Share on twitter
Partagez sur Twitter
Share on linkedin
Partagez sur Linkdin
Share on pinterest
Partagez sur Pinterest

Laissez un commentaire