L'association

L’association Saint Florent d’Anjou voit le jour en 2018 sous l’impulsion du groupe stable des fidèles attachés à la forme extraordinaire du rit à Saumur. Elle a pour mission la pérennisation et la promotion de la messe traditionnelle à Saumur et ses alentours dans un esprit missionnaire. Voici la composition du bureau:

  • Président : Alexandre Rothé
  • Adjoint : Édouard Bodin
  • Trésorier : Fanny Marchand
  • Secrétaire du bureau : Marie Bonnaves

Notre mission

L’association a pour but :

  • D’agir au profit du plus grand nombre, au titre de la conservation, de l’entretien et du rayonnement du patrimoine religieux chrétien dans toutes ses dimensions : immobilière (églises, calvaires, orgues,…), mobilière (objets et vêtements liturgiques, œuvres d’art) et immatérielle (liturgie, chant grégorien, musique sacrée) ;
  • De soutenir et de promouvoir dans le Saumurois, la forme extraordinaire du rite romain, en tant que patrimoine immatériel et multiséculaire de l’Eglise catholique, et de représenter en qualité de groupe stable, notamment auprès des instances ecclésiales compétentes, les intérêts de ceux qui y sont attachés.
 

notre amour de la liturgie traditionnelle.

Raisons d’ordre théologique, liturgique et spirituelle:

Raisons théologiques:

  •  Le caractère sacrificiel de la messe. Le Pape Saint Jean Paul II rappelait: ” la messe est à la fois et inséparablement le mémorial sacrificiel dans lequel se perpétue le sacrifice de la croix, et le banquet sacré de la communion au corps et au sang du seigneur”. Dans la messe traditionnelle, ce caractère sacrificiel est admirablement mis en valeur dans l’ensemble des prières. Il y a également tous les signes de croix faits par le prêtre qui désigne la divine victime. Il y a aussi les baisers de l’autel où, précisément, le christ va s’offrir en victime à son père.
  • Tout catholique sait que dans une hostie consacrée, de par la transsubstantiation, Notre Seigneur est réellement présent avec toute son humanité et sa divinité. Cette présence réelle réclame de notre part un très grand respect et des gestes d’adoration. C’est pourquoi à la messe traditionnelle, le prêtre fait une génuflexion après ou avant d’avoir touché le corps du Christ ou le calice de son sang. C’est pourquoi aussi le prêtre a l’obligation de garder le pouce et l’index de chaque main joints, de la consécration jusqu’à la purification de ses doigts.
  • Le prêtre à la messe agit ” in persona christi”, c’est à dire que c’est le Christ qui agit à travers le prêtre. Dans la messe traditionnelle, ce rôle unique du prêtre est mis en valeur par le fait qu’à l’autel il est tourné vers le Seigneur et non pas vers les fidèles. Le prêtre est alors celui qui fait le pont entre Dieu et les fidèles: il est celui qui prie Dieu au nom des fidèles et celui qui donne les dons de Dieu aux fidèles.
Close Menu