Jeudi 30 avril

Mémoire de sainte Catherine de Sienne (1347-1380), patronne de l’Europe et docteur de l’Eglise

Annonce

Samedi 02 mai, confessions de 17h00 à 19h00 à l’église Saint Lambert, assurées par l’abbé Rineau.

Intentions de prière

  • Pour une famille en difficulté.
  • Pour le père d’une ancienne paroissienne, toujours dans un état critique.
  • Action de grâces pour l’état de santé de Mgr Michel Santier qui continue de franchement s’améliorer. Il a été transféré dans un service de soins de suite post Covid-19.

Prière du matin

Regina Cæli, laetare, alleluia, quia quem meruisti portare, alleluia. Resurrexit, sicut dixit, alleluia. Ora pro nobis Deum, alleluia.  



V. Gaude et laetare, Virgo Maria, alleluia. R. Quia surrexit Dominus vere, alleluia.  


Oremus : Deus, qui per resurrectionem Filii tui, Domini nostri Jesu Christi, mundum laetificare dignatus es, praesta, quaesumus, ut per ejus Genitricem Virginem Mariam, perpetuae capiamus gaudia vitæ. Per eumdem Christum Dominum nostrum. Amen
Reine du Ciel, réjouissez-Vous, alléluia car Celui que Vous avez mérité de porter dans Votre sein, alléluia est ressuscité comme Il l’a dit, alléluia Priez Dieu pour nous, alléluia.  

V. Soyez dans la joie et l’allégresse, Vierge Marie, alléluia. R. Parce que le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia.  

Prions : Dieu, qui, par la Résurrection de Votre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, avez bien voulu réjouir le monde. Faites-nous parvenir, par la prière de la Vierge Marie, sa Mère, aux joies de la Vie éternelle. Par le Christ notre Seigneur. Amen.

Méditation (tirée des Dialogues de Sainte Catherine de Sienne)

“Ô Divinité éternelle, ô éternelle Trinité, par l’union de la divine nature tu as donné un si grand prix au sang de ton Fils unique ! Toi, éternelle Trinité, tu es comme un océan profond : plus j’y cherche et plus je te trouve ; plus je trouve et plus je te cherche. Tu rassasies insatiablement notre âme car, dans ton abîme, tu rassasies l’âme de telle sorte qu’elle demeure indigente et affamée, parce qu’elle continue à souhaiter et à désirer te voir dans ta lumière, ô lumière, éternelle Trinité.

J’ai goûté et j’ai vu avec la lumière de mon intelligence et dans ta lumière, éternelle Trinité, et l’immensité de ton abîme et la beauté de ta créature. Alors, j’ai vu qu’en me revêtant de toi, je deviendrais ton image, parce que tu me donnes, Père éternel, quelque chose de ta puissance et de ta sagesse. Cette sagesse est l’attribut de ton Fils unique. Quant au Saint-Esprit, qui procède de toi, Père, et de ton Fils, il m’a donné la volonté qui me rend capable d’aimer. Car toi, éternelle Trinité, tu es le Créateur, et moi la créature ; aussi ai-je connu, éclairée par toi, dans la nouvelle création que tu as faite de moi par le sang de ton Fils unique, que tu as été saisie d’amour pour la beauté de ta créature.

Abîme ! Éternelle Trinité ! Divinité ! Océan profond ! Et que pourrais-tu me donner de plus grand que toi-même ? Tu es le feu qui brûle toujours et ne s’éteint jamais ; tu consumes par ton ardeur tout amour égoïste de l’âme. Tu es le feu qui dissipe toute froideur, et tu éclaires les esprits de ta lumière, cette lumière par laquelle tu m’as fait connaître ta vérité.

C’est dans la foi, ce miroir de la lumière, que je te connais : tu es le souverain bien, bien qui surpasse tout bien, bien qui donne le bonheur, bien qui dépasse toute idée et tout jugement ; beauté au-dessus de toute beauté, sagesse au-dessus de toute sagesse : car tu es la sagesse elle-même, tu es l’aliment des anges qui, dans l’ardeur de ton amour, s’est donné aux hommes.

Tu es le vêtement qui couvre ma nudité, tu nourris les affamés de ta douceur, car tu es douce, sans nulle amertume, ô éternelle Trinité”.

Histoire de sainte Catherine de Sienne

En deux parties

Prière du soir

Regina Caeli, verset et oraison comme ce matin.

Prière de Sainte Catherine de Sienne :

 « Divine et éternelle Charité, je Te supplie de faire Miséricorde à Ton peuple. Je sais que la Miséricorde t’appartient en propre. De quelque côté que je me tourne, je ne trouve que ta Miséricorde. Voilà pourquoi j’accours à Toi, criant devant ta Miséricorde : ô Dieu, fais miséricorde au monde ! Je ne sortirai point de ta Présence que je ne Te voie lui faire Miséricorde. Et que me servirait d’avoir la vie si Ton peuple est dans la mort, si les ténèbres se lèvent sur ton Épouse… Je veux donc et Te demande en grâce que Tu aies pitié de Ton peuple.

« Ô Père éternel, faites miséricorde au monde, ne tardez plus, laissez-Vous fléchir, exaucez enfin le désir de Vos serviteurs. Si on frappe à la porte, Votre charité ne doit pas, ne peut pas, refuser d’ouvrir à qui insiste avec persévérance. Ouvrez donc ! Elargissez, brisez les cœurs endurcis de Vos créatures. Voyez, ils sont là, à la porte de Votre vérité, et ils appellent ! Vous ne pouvez pas, Vous ne voulez pas refuser à qui Vous demande. C’est Vous le Bon Pasteur qui nous avez donné le Vrai Pasteur, votre Fils unique : sur Votre commandement, il a donné sa Vie pour nous et nous a lavés dans son Sang. Père éternel, Vous avez dit Vous même que, pour l’amour que Vous portez à vos créatures, Vous aurez égard aux prières de vos serviteurs, à leurs travaux, aux souffrances qu’ils endurent sans avoir péché. C’est ce qu’attendent vos serviteurs. Ne tardez donc plus à jeter sur nous le regard de Votre miséricorde ! Ouvrez la porte de Votre charité sans limite, cette Charité que Vous nous avez déjà donnée par votre Fils. En vérité, je sais que déjà Vous ouvrez avant même que nous frappions ! Ouvrez donc ! Pour la gloire et l’honneur de votre Nom, pour le salut des âmes. Amen. »

A demain !

Vous avez aimé cet article ?

Share on facebook
Partagez sur Facebook
Share on twitter
Partagez sur Twitter
Share on linkedin
Partagez sur Linkdin
Share on pinterest
Partagez sur Pinterest

Laissez un commentaire